50 min •
Pas moins de vingt et une personnes interviewées pour évoquer la vie de Danton, un homme passionné qui déchaîna les passions. Vingt et un intervenants, dont certains très inattendus… Outre les nombreux historiens, nous retrouvons, entre autres, un médecin urgentiste et écrivain, un professeur en minéralogie, un spécialiste en reconstitutions faciales et un descendant de Danton ! Avec force et sérieux, avec humour et passion – des qualificatifs propres à Danton d’ailleurs –, tous ces intervenants parlent de cet illustre homme politique. Et quel homme ! Par son physique hors norme pour l’époque – un grand gaillard de près d’1,90 mètre –, par son panache, ses saillies encore et toujours présentes dans la mémoire collective, Danton reste une personnalité incontournable de l’histoire de France. Nul autre ne peut se targuer de voir sur de nombreux murs d’écoles sa célèbre citation : « Après le pain, l’instruction est le premier besoin du peuple. » Soucieux de la France, de son intégrité, soucieux des intérêts du peuple, Danton met toute son âme dans une bataille pour une société égalitaire et juste. Mais les « bons » sentiments ne font pas bon ménage avec la Révolution et l’après-Révolution, surtout quand le tumultueux tribun y mêle ses intérêts personnels. Il se fait grassement payer par différents émissaires, royalistes notamment. Ses contradicteurs le voient vénal, d’autres, pragmatique. Danton ne cache ni son avidité, ni son appétit de vie et d’outrance. Ce qui lui vaut très vite des inimitiés chez ses adversaires politiques, Robespierre en tête. Dès lors, un duel de brillants tribuns s’engage.