52 min •
Ce docu n'a pas de note Le curé d’Ars parlait d’elle en ces termes : « Ô mes frères, je connais quelqu’un qui a beaucoup de croix, et de très lourdes, et qui les porte avec un grand amour : c’est mademoiselle Jaricot. » Pauline Jaricot est née dans une riche famille de soyeux de Lyon en juillet 1799. Elle décide de se consacrer entièrement à Dieu après avoir entendu un sermon qui la bouleverse. Tout en renonçant au mariage, sa vocation l’appelle pourtant à « rester dans le monde ». À cette place, Pauline décide de venir en aide aux Missions étrangères en fondant l’oeuvre de la Propagation de la Foi. Particulièrement touchée par le sort de la classe ouvrière elle crée le Rosaire Vivant, véritable armée de priants, cette oeuvre comptera 2 250 000 membres à sa mort en 1862. Dans son désir d’évangéliser la classe ouvrière elle souhaite créer une entreprise exemplaire en rachetant des bâtiments d’usine. Elle rencontre de nombreuses résistances, ses adversaires la poussent à la ruine. Quand le pape Jean XXIII signe en 1963 le décret la proclamant vénérable il s’écrie, la voix brisée par l’émotion : « Pourquoi lui ont-ils fait tant de mal ? » En effet, comment en est-on arrivé là ? Procès en béatification en cours. Documentaire réalisé par Armand Isnard, coproduction KTO/CAT PRODUCTIONS