10 min •
Ce docu n'a pas de note La reprise en main de la cité antique par le pouvoir syrien, soutenu par l’a*mée russe le 27 mars dernier, est un symbole fort. D*ech a martyrisé la ville pendant 10 mois, laissant derrière lui de nombreux morts et plus de 4000 mines. Pour le régime, cette libération était une occasion en or de marquer des points. Moscou, allié de Damas, a donc organisé un voyage de presse, in situ. Histoire de montrer que dans la région, les Russes sont dans la place et que Bachar El Assad est définitivement la seule alternative possible à l’horreur djih*diste. Mais est-ce vraiment aussi simple ? Papillon a embarqué avec l’armée russe avant de se rendre en Turquie, pour recueillir une autre version de l’Histoire.