53 min •
Ce docu n'a pas de note
Partir en vacances n’est pas à la portée de tout le monde. Pour quatre Français sur dix, c’est même impossible, faute de moyens. Certains décident malgré tout de partir, de changer d’air, d’aller chercher le soleil et le dépaysement. Mais sans argent, ils doivent faire preuve d’imagination et d’ingéniosité. Nous les avons suivis cet été. Pour eux, ce sont les vacances de la débrouille. Maxence et Julien, 22 ans, partent vendre des beignets sur la plage à Bormes-les-Mimosas. Leur but : rester deux mois dans le sud de la France, au lieu des deux semaines de vacances habituelles. Mais vendre des beignets n’est pas aussi facile qu’ils le croyaient… Myriam, 32 ans, est serveuse à Montbéliard. Avec ses dreadlocks rouges, c’est une jolie fille pleine de tonus. Son rêve c’est Ibiza, les boîtes de nuit géantes et les fêtes qui s’enchaînent jusqu’au petit matin. Son truc : mixer dans des soirées. En France, quand elle en a l’occasion, Myriam est DJ. Mais à Ibiza on ne l’a pas attendue pour faire de la musique et, quand elle réussit enfin à trouver une opportunité, c’est dans un petit bar de nuit. Anne, 44 ans, passe ses vacances à l’auberge de jeunesse de l’île de Groix, avec son mari et leurs deux fils. Elle y retrouve des amis. Pour elle, tout est question de débrouille et d’organisation. Ce qui amuse Anne, c’est de trouver la bonne combine et le plan que personne ne connaît. De vraies vacances de la débrouille, où elle a le sentiment très agréable d’être beaucoup plus maligne que tout le monde. Un documentaire de Sabine Pacini – Cathy Sanchez , M6.