69 min •
En quelques années Benoît Delépine et Gustave Kervern ont réalisé des films qui dessinent les contours d’un univers cohérent, singulier et personnel. Un univers à part. Aujourd’hui, cette filmographie, constituée au rythme métronomique d’un film tous les deux ans, propose une oeuvre. Une œuvre quelque peu atypique dans le paysage du cinéma français, entre surréalisme et peinture sociale. Avec « Les lendemains qui chantent », nous partons à la rencontre de ces deux personnalités et nous tentons de mieux les cerner à travers les témoignages de leurs comédiens, de Gérard Depardieu à Miss Ming, en passant par Yolande Moreau, Albert Dupontel ou encore Benoit Poelvoorde. Documentaire réalisé par Stéphane Bergouhnioux, Gérard Bonnet et Jean-Marie Nizan, Beall production