56 min •
5/5 (1) \r\nCe documentaire à base d’archives, réalisé en hommage aux « Poilus d’Orient », retrace les différentes étapes de la bataille des Dardanelles (1915) qui, d’un combat naval évoluera vers une guerre des tranchées, une guerre d’usure, infligeant des pertes terribles de part et d’autre des armées. Les témoignages d’anciens combattants, les interviews de militaires et d’historiens, les tournages sur les lieux des différentes expéditions ainsi que de nombreuses archives illustrent le sujet. Outre une approche systématique des manoeuvres et des commandements militaires aux Dardanelles, le documentaire met aussi en relief le jeu des alliances après les bombardements d’Odessa, la situation politique de la Turquie, le rôle de Winston Churchill, instigateur de l’expédition alliée, et les premières gloires de Mustafa Kemal sur le front. L’offensive bulgare contre la Serbie entraînera l’abandon des troupes françaises et l’évacuation des troupes anglaises des Dardanelles. L’amiral français Marius PELTIER parle de la priorité nationale française donnée à la défense du territoire et à l’appel de corps expéditionnaires venus des colonies d’Outre Mer pour cette expédition. Il situe les forces navales alliées en présence, dirigées par l’amiral Guépratte, les conditions géographiques et les défenses adverses. Il décrit les manoeuvres de la marine lors du premier combat naval dont le coulage du Bouvet. Il définit la stratégie d’Hamilton, rappelle le rôle des sous-marins allemands et parle de l’évacuation des troupes françaises. L’amiral anglais Johnston HOWARD, ancien collaborateur de Churchill, parle longuement du rôle de Churchill, de la préparation de la Royal Navy à la guerre, avec la mise en place d’un nouveau cuirassé révolutionnaire, le super dreadnought. Il définit la stratégie d’attaque dans les Dardanelles proposée par Churchill. Il évoque le massacre des troupes alliées lors du débarquement sur les plages du détroit, la lenteur des renforts,…