53 min •
Ce docu n'a pas de note Cette série documentaire en deux parties, conceptualisée comme un récit avant/après, raconte l’histoire « douce-amère » de trois groupes légendaires, Abba, les Bee Gees et les Carpenters, méprisés en leurs temps, mais dont la musique a été réévaluée et adorée des décennies plus tard.   Abba, The Bee Gees et The Carpenters ont en commun d’avoir vendu des centaines de millions de disques alors que dans les seventies, la pop sucrée de ces héritiers des Beatles, jugée ringarde et commerciale, heurte la critique. Leurs sourires inamovibles et leur vestiaire affligeant n’aident pas. Et question subversion, on fait mieux. En pleine vogue de la contre-culture rock, le duo Carpenter investit l’argent gagné dans des centres commerciaux et Abba crée une société cotée en Bourse pour payer moins d’impôts. Nourri des éclairages de la crème de la pop et de la critique et de pros de la musique, ce documentaire en deux parties croise les parcours des trois groupes : succès planétaire, chute, redécouverte… Grâce à un ingénieux montage d’archives et de tubes, il raconte le snobisme rock des seventies, les sommets de niaiserie atteints par Abba, The Bee Gees et The Carpenters, tout en esquissant la valeur de leur musique : placement parfait des voix, travail d’orfèvre en studio, arrangements géniaux. Un talent que décryptent des musiciens tels que Neil Hannon ou Jarvis Cocker. Quant au critique rock Patrick Eudeline, il se souvient qu’une fois, au Gibus, il a interloqué les « petits punks » en professant avec Joe Strummer, le leader des Clash, son admiration pour Abba. Documentaire de Nicolas Maupied.