41 min •
0/5 (1) Vers 3 000 avant J.-C., le roi Narmer termine l’unification de l’Égypte initiée par ses prédécesseurs, et devient le premier pharaon de droit divin. Premier État de l’histoire, l’Égypte verra trente et une dynasties se succéder à sa tête. Le rôle du pharaon est de préserver l’unité du royaume et de défendre ses frontières. Ainsi, Touthmosis III (1479-1425 avant J.-C.) mène à bien des expéditions vers les îles grecques, la Nubie, la Palestine, la Phénicie, la Mésopotamie et l’Asie Mineure. Il bat les Syriens à Megiddo, met un coup d’arrêt aux ambitions du Mitanni (Arménie actuelle). L’Égypte s’étend bientôt du Soudan aux rives de l’Euphrate. S’ensuivent quatre siècles de paix : les vaincus sont épargnés s’ils font serment de ne pas se rebeller contre le pharaon, de lui payer tribut et d’éduquer leurs enfants en Égypte, d’où ils reviennent ensuite en vassaux fidèles. Touthmosis III peut ainsi, en toute sérénité, agrandir le temple d’Amon Rê à Karnak : il y célèbre ses victoires dans des « Annales » et fait graver sur les murs des représentations d’animaux et de plantes exotiques qu’il a rapportées de ses campagnes…