43 min •
Ce docu n'a pas de note

Déterminé à endiguer la mortalité infantile et maternelle en Haïti, Edouard Roosevorbes fait partie des quelques hommes qui ont entrepris des études de sage-femme.

En proie depuis des décennies au chaos politique, à la violence et aux catastrophes naturelles, Haïti est l’un des pays les plus pauvres de la planète. Une situation dont pâtissent femmes et enfants : faute d’accompagnement professionnel, la mortalité infantile et périnatale est particulièrement élevée. Afin d’y remédier, la jeune génération n’hésite pas à opérer des choix de carrière parfois atypiques. Ainsi Edouard Roosevorbes, qui vit à Port-au-Prince, s’est-il décidé à devenir sage-femme. Il fait partie des quelques pionniers qui, depuis plusieurs années, ont intégré le cursus de l’unique institut de formation du pays. Actuellement en troisième année, il s’apprête à passer à la pratique. Son stage a lieu dans la petite ville côtière de Saint-Louis, dans le sud de l’île. Outre les examens à l’hôpital, il effectue aussi des visites à domicile. Autant d’occasions pour lui de se perfectionner en attendant l’occasion de pratiquer son premier accouchement.

Documentaire de Michaela Kirst et Anja Booth disponible jusqu’au 06/08/2022.