47 min •
Le 10 septembre 1977, la tête du dernier guillotiné de l’histoire de France tombe sous le couperet. Hamida Djandoubi est l’ultime victime d’une loi moribonde, en dépit d’une légende tenace qui fait de Christian Ranucci (l’affaire du pull-over rouge) le dernier condamné à mort à avoir été exécuté. La France, partagée entre abolitionnistes et irréductibles vengeurs, est alors le dernier pays d’Europe occidentale à recourir à la peine de mort, qu’elle n’abolira que quatre ans plus tard…. A travers le parcours criminel et le procès de Hamida Djandoubi, reconstitués ici pour la première fois à partir du dossier judiciaire, c’est un épisode méconnu de l’histoire contemporaine qui nous est révélé. Trente ans après la loi du 9 octobre 1981, « Le Dernier guillotiné » nous rappelle aussi que la peine capitale était une sorte de loterie tragique. Car, si Hamida Djandoubi était assurément un meurtrier pervers et cruel, une mauvaise défense et le climat délétère qui règnait à l’époque n’en pesèrent pas moins sur le verdict du jury.