L’artichaut, le légume au grand coeur

L’artichaut, ce légume atypique et légèrement énigmatique, est l’un des rares produits de la nature à posséder une telle richesse en glucides. Cette singularité en fait une excellente source d’énergie pour notre corps, un vrai carburant naturel.

De plus, malgré cette composition riche, l’artichaut n’est pas calorique. Il possède également des propriétés diurétiques fort intéressantes, aidant ainsi à l’élimination des toxines de l’organisme. En somme, l’artichaut est un véritable cocktail punch de bienfaits, largement apprécié par les gourmets et les passionnés de cuisine saine et équilibrée.

L’artichaut et ses vertus incomparables

Dans l’Antiquité lointaine, l’artichaut poussait à l’état de chardon sauvage dans les régions arides du Moyen-Orient. Après avoir subi de nombreux croisements et hybridations au fil des siècles, l’artichaut a été adopté et apprécié tant en cuisine pour son goût unique qu’en médecine traditionnelle pour ses vertus thérapeutiques. Toutes les parties de cette plante, de ses feuilles à ses racines, sont utilisées, et certaines sont même encore exploitées aujourd’hui dans l’industrie pharmaceutique moderne.

L’artichaut est un trésor de bienfaits nutritionnels. Il contient des vitamines essentielles pour le corps humain, comme les vitamines A, B et C. Il est aussi riche en minéraux tels que le calcium, le fer, le cuivre, le magnésium et le potassium. Et ce n’est pas tout, car il apporte aussi des fibres et des protéines. Un artichaut de taille moyenne permet ainsi de couvrir environ 20% des apports journaliers recommandés en ces éléments nutritifs.

En termes de santé, l’artichaut stimule la production de la bile, facilitant ainsi la digestion des graisses. Il tonifie aussi le foie et aide à maintenir son bon fonctionnement. L’artichaut est un bon diurétique, il contribue également à la réduction du taux de cholestérol et d’acide urique dans le sang, participant ainsi à la prévention de certaines maladies cardiovasculaires.

La composition nutritionnelle pour 100g d’artichaut cuit est impressionnante :

  • Calories : 40 kcal
  • Fibres : 9 g
  • Bêtacarotène : 87 µg
  • Vitamine B3 : 0,8 mg
  • Vitamine B9 : 47µg
  • Vitamine C : 6 mg
  • Calcium : 44 mg
  • Fer : 1 mg
  • Magnésium : 27 mg
  • Phosphore : 50 mg
  • Potassium : 300 mg

Comment le choisir, le conserver et le préparer ?

Il existe plusieurs variétés d’artichauts sur le marché, chacune avec ses particularités : le violet de Provence avec son goût délicatement sucré, le camus de Bretagne au cœur tendre et généreux, et le blanc hyérois aux écailles denses et serrées.

Un artichaut fraîchement cueilli se reconnaît à sa forme charnue et robuste, à ses écailles bien serrées et fermes et à la densité de sa tête et de sa tige. Comme un bouton de fleur qui s’épanouit avec le temps, l’artichaut s’ouvre lentement. Ainsi, des feuilles trop écartées peuvent être un signe de vieillissement du légume.

À l’œil, l’artichaut doit présenter une couleur assez uniforme et sans tâches noirâtres sur le haut des feuilles, signe éventuel d’un manque de fraîcheur. En le tenant dans la main, l’artichaut doit donner une sensation de poids, signe de sa maturité. Pour être sûr de sa fraîcheur, vous pouvez casser un bout d’une feuille : si un peu de liquide perle à la cassure, c’est que le légume est bien frais.

L’artichaut frais se doit d’être consommé sans trop tarder car il perd rapidement ses principes nutritionnels. Toutefois, il peut être conservé quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur si vous laissez la tige intacte. Il est également possible de le congeler après l’avoir blanchi quelques minutes dans une eau légèrement vinaigrée.

En revanche, un artichaut cuit ne se conserve pas bien, il se charge très vite de composés toxiques. Voilà une bonne raison de choisir la congélation si vous ne prévoyez pas de le consommer dans les jours suivant l’achat.

Avant toute préparation culinaire, l’artichaut doit être nettoyé avec soin sous l’eau courante, les feuilles tournées sous un jet d’eau puissant. Pour garantir un nettoyage en profondeur, écartez légèrement les feuilles pendant le rinçage, et faites ensuite tremper l’artichaut entier pendant une dizaine de minutes dans de l’eau vinaigrée. Les petits artichauts peuvent être dégustés crus en salade, ils apportent une touche de croquant et de fraîcheur.

On consomme principalement ce que l’on appelle « le cœur d’artichaut  » ou le « fond d’artichaut « , qui correspond à la partie charnue des fleurs. Quant aux écailles, seule leur base tendre peut être consommée. Si vous préférez les cuisiner, optez pour une cuisson à la vapeur pour préserver leur goût et leurs propriétés nutritives. Évitez de les frire ou de les cuire à la graisse animale, car l’artichaut devient alors plus difficile à digérer.