51 min •
https://www.dailymotion.com/embed/video/x6lz2am Les Scythes ont constitué, dès le 1er millénaire avant notre ère, un empire installé dans les steppes de l’Eurasie. Les seules traces qu’ils nous ont laissées sont leurs sépultures : les kourganes. En avril 1999, une équipe scientifique franco-italienne et kazakh annonce l’exceptionnelle découverte d’ une tombe scythe, véritable trésor archéologique. Elle se compose de deux pièces : une chambre funéraire dans laquelle reposent deux corps, puis une autre chambre où gisent des chevaux. Douze chevaux harnachés d’or, objet d’un sacrifice rituel, reposent depuis plus de deux mille ans auprès de corps momifiés. Épars près d’eux, des statuettes de bois ornées d’or, des tissus brodés, des objets en métal rare… Ces découvertes passionnantes ont permis de confirmer l’unité d’un art qui cimente l’Europe et l’Asie. D’abord sur le terrain, puis en laboratoire, l’archéologue Jean-Paul Desroches et son équipe veillent à la conservation des vestiges encore gelés, témoins de l’existence des Sakas dont parlait Hérodote.