55 min •
Hitler, qui prépare déjà les plans de la campagne de Russie, doit sécuriser les Balkans afin de bloquer le front sud de l’URSS. La Yougoslavie et la Grèce résistent. Les mois qu’Hitler va consacrer à ces affrontements pèseront très lourd dans le déroulement de la guerre germano-soviétique qui débutera le 22 juin 1941. Les premiers mois de 1941 furent ceux des grandes manoeuvres. La première est politique et concerne les États-Unis. Le 6 janvier 1941, devant le Congrès, le président Roosevelt prononce son célèbre discours des « quatre libertés ». Son but est de convaincre les Américains que la dictature menace la liberté du monde, ce qui lui permet de justifier l’augmentation de la production de matériel militaire. Cet incroyable effort industriel sera l’atout majeur de la victoire des alliés. C’est en Afrique du nord que se déroule la seconde grande manoeuvre, là où Britanniques, Forces Françaises Libres, Italiens et, à partir du 12 février, Allemands de l’Afrika Korps vont avancer puis reculer et avancer encore. Enfin la plus déterminante de ces grandes manoeuvres concerne les Balkans. C’est le sujet principal de ce programme. La stratégie d’Hitler va encore une fois triompher, mais les mois qu’il va consacrer à cette partie de l’Europe lui coûteront très cher en Russie, dès la fin de l’année 1941.