50 min •
Objet de fouilles archéologiques depuis 1996, le hameau néolithique de Herxheim, dans le Palatinat, semble indiquer que le cannibalisme a existé en Europe il y a sept mille ans. L’anthropologue français Bruno Boulestin et sa collègue allemande Andrea Zeeb-Lanz ont mis au jour des restes humains appartenant à quatre ou cinq cents individus : des os portant des traces de morsures, des crânes empilés, des côtes apparemment cuites au feu, des fémurs broyés probablement pour en extraire la moelle… Ces hommes ne semblaient pas originaires de la région, mais de contrées beaucoup plus lointaines, correspondant à la civilisation « rubanée ». C’est ce que révèlent les fragments de céramique découverts sur le site. Ce cannibalisme n’obéirait pas à des raisons bassement alimentaires mais à des rituels précis. S’agit-il de massacres ou de sacrifices humains afin de conjurer le sort ?