51 min •
Au début du XXe siècle, les criminels se jouent de la police, alors très en retard, pour le plus grand bonheur de la presse et des gazettes. En 1907, Georges Clemenceau, alias «Le Tigre», alors ministre de l’Intérieur, crée douze brigades mobiles de police chargées de traquer les criminels à travers la France. En racontant l’histoire des «Brigades du Tigre», le réalisateur revient sur les prémices de la police moderne et exhume, chemin faisant, quelques grandes affaires de la Belle Epoque. L’historien Charles Diaz évoque les balbutiements des brigades, qui se doteront bientôt d’une organisation rigoureuse et de méthodes scientifiques.