00 min •
Ce docu n'a pas de note Si le cumul du froid hivernal et des restrictions sanitaires a pu fournir une raison (presque) suffisante pour délaisser le sport ces derniers mois, l’arrivée du printemps et la hausse subite des températures font mieux que de dissiper les prétextes à la paresse : elles restaurent la vigueur et donnent un coup de fouet à la motivation. Si quelques courageux aiment profiter des gifles vivifiantes offertes par la saison froide à leur pratique de la course à pied ou du cyclisme, la plupart des sportifs ne sauraient être mieux stimulés que par le retour des beaux jours. Mais cela n’annule pas le problème fondamental, même s’il s’en trouve moins pesant : comment persévérer dans une pratique sportive efficace malgré les limitations actuelles, tout en l’intégrant aux impératifs du quotidien ? L’application FitWin se présente comme solution de coaching et motivation très innovante. Tout le monde n’est pas accro à la course à pied et la plupart n’aspirent qu’à retrouver leur(s) sport(s) habituel(s). Le sportif confiné est pourtant beaucoup moins seul qu’il y paraît et peut s’appuyer sur bien des moyens de ne pas perdre sa rigueur, voire de renforcer ses performances. Si la joie de pratiquer ses activités habituelles est certes encore repoussée à un avenir indéterminé, le marché s’est adapté tant bien que mal à la situation. Tout est mis en œuvre pour accompagner chacune et chacun dans ses efforts visant à assurer ses performances quotidiennes, quel que soit le niveau. Entre autres, les grandes enseignes d’articles de sport ne s’y sont pas trompées, qui proposent elles-mêmes à la vente des articles adaptés aux nouveaux besoins, agrémentés de conseils d’organisation et de coaching en distanciel. Beaucoup de professeurs de sport n’ont eux aussi que ce dernier moyen pour continuer à enseigner et bien des élèves continuent un entraînement limité mais régulier avec l’aide en ligne de leur coach habituel. Les applications pour mobile, enfin, ont trouvé ici un terrain plus que favorable. Cette dernière option est prisée du plus grand nombre et ne manque en effet pas d’avantages : toujours accessible et plus ou moins personnalisable, elle ne peut que séduire. Attention pourtant à bien sélectionner. S’il faut évidemment choisir parmi celles qui correspondent aux besoins, il faut aussi considérer la qualité des services fournis. Les habitués savent déjà que les applis gratuites sont soit à éliminer, soit à ne conserver que pour une assistance limitée. Outre le déversement publicitaire qu’elles imposent, elles ne permettent guère de profiter que de quelques fonctionnalités basiques qui ne peuvent accompagner la pratique que de façon très superficielle. Si elles apportent un plus à l’entraînement, ce n’est certainement pas assez pour garder sa motivation dans une période où celle-ci est mise à si rude épreuve. On misera donc plus volontiers sur les applis ayant fait leurs preuves et proposant un service fiable : s’il n’est jamais motivant de penser qu’il faut payer, il importe de se souvenir qu’on n’a rien sans rien. Sinon, pourquoi aussi financer une salle de sport ou le psy ? Tout dépend si l’on veut des résultats. Qui plus est et davantage peut-être que tous les autres acteurs du marché, les applis de coaching se sont adaptées au contexte et au besoin de motiver leurs utilisateurs lassés par les moyens limités encore autorisés. Ici, mention spéciale aux plus créatives d’entre elles : la plus originale est sans doute Fitwin, qui propose carrément d’utiliser la fonction podomètre pour faire gagner des prix (en biens matériels ou en bons d’achat sur des sites de vente en ligne) à ses membres. Une façon très intéressante de remotiver tous ceux qui perdent le rythme, ou simplement de leur faire rentabiliser leur trajet boulot-dodo : la comptabilité de la distance se fait en effet en fonction des pas et même en vélo, quelle que soit la vitesse. Une grosse plus-value pour une appli qui propose déjà, bien entendu, le panel complet des possibilités d’un service de qualité avec vidéos quotidiennes, suivi personnalisé, conseils divers, recettes de cuisine, etc. Puisqu’il faut tenir encore un peu avant de retrouver une vie normale, alors autant bien faire et se faire plaisir.