58 min •
Ce docu n'a pas de note

Portrait sensible de Barry White (1944-2003), géant de la soul à la voix grave reconnaissable entre mille, dont les tubes langoureux ont conquis des générations de fans.

« Il n’y avait aucun moyen d’échapper à ma voix. Partout où j’allais, je pouvais voir l’effet immédiat qu’elle avait sur les gens », disait-il lorsqu’il évoquait ses débuts. « You’re the First, the Last, my Everything », « Can’t Get Enough of Your Love, Babe » ou encore « Let the Music Play »… : Barry White (1944-2003) est l’auteur de quelques-uns des hits les plus emblématiques – et romantiques – de la soul. Même lorsqu’elle n’est pas portée par sa voix de basse, aussi puissante que veloutée, sa musique reste immédiatement reconnaissable. Distillés au fil d’une prodigieuse carrière de plus de trois décennies, les compositions, arrangements et orchestrations du chanteur afro-américain sont marquées par un cachet inimitable, caractéristique du « Phillysound », ce mouvement précurseur du disco né à Philadelphie. Icône pop prématurément disparue à 58 ans, le « maestro de l’amour », comme il se désignait lui-même, avait encore remporté deux Grammy Awards en 2000, après un retour remarqué au sommet des charts avec son album Staying Power. Nourri de nombreux extraits de ses concerts et des confidences de son entourage, ce documentaire retrace le parcours du chanteur à l’allure imposante et aux plus de 100 millions de disques vendus.

Documentaire d’Oliver Schwabe disponible jusqu’au 21/08/2022.