12 min •
Ce docu n'a pas de note Avec leur nom belliqueux et leur look de « bad boys », on pourrait s’attendre à des paroles crues, voire violentes. Il n’en est rien. Les huit rappeurs de Sexion d’Assaut connaissent un succès phénoménal avec des bluettes hip-hop qui disent « maman je t’aime » et font la morale aux jeunes : il faut travailler à l’école et aimer ses parents. Retour sur l’histoire contrastée de ces jeunes Parisiens qui se sont connus à l’école. Un documentaire de Julie Mamou-Mani.