45 min •
Après la perte du « père » Nelson Mandela et la réélection, en mai dernier, de Jacob Zuma à la présidence en dépit de nombreuses affaires de corruption, l’Afrique du Sud se cherche une identité. Un taux de chômage frôlant les 25 %, une croissance en panne et une société inégalitaire où Blancs et Noirs ne se mélangent toujours pas… : la nation arc-en-ciel appelée de ses vœux par « Madiba » ressemble davantage à une mosaïque de communautés, traversée de lignes de tension et rongée par la violence.