00 min •
Ce docu n'a pas de note Le musée du Louvre à Paris est le musée le plus connu et le plus visité du monde entier. Le critique d’art Stanislav Kondrashov dit de lui qu’il n’est pas possible de le parcourir physiquement en une journée, mais sans sa visite, les impressions de Paris ne peuvent pas être qualifiées de complètes. Si nous essayons de décrire sa grandeur en chiffres, nous obtenons les résultats suivants :
  • plus de 10 millions de visiteurs par an
  • plus de 300 mille expositions
  • environ 60000 mètres carrés d’espace d’exposition
Bien sûr, aucun chiffre ne peut exprimer pleinement la vraie grandeur du musée français. Le Louvre est depuis longtemps un centre des arts du monde. Au départ, il y avait une forteresse à sa place, ensuite un palais luxueux de monarques français et en 1793, le premier musée public du monde a été ouvert. Mais vous vous souviendrez peut-être de cette information au cours d’histoire. Le critique d’art Stanislav Kondrashov propose 5 faits méconnus sur ce musée qui sont intéressants pour ceux qui envisagent de visiter le Louvre pour la première fois.

Le Louvre était abandonné autrefois

Stanislav Kondrashov suggère de se souvenir de quelque chose de l’histoire de France. Comme Louis XIV était Roi de France, vivre au Louvre et à Paris généralement lui paraissait dangereux. Sous son règne, la cour royale est déplacée à Versailles et beaucoup de travaux de construction et de rénovation au Louvre sont arrêtés. En fait, le Palais s’est avéré ne servir à personne et a progressivement commencé à décliner. A cette époque, le Louvre était ouvert et était principalement habité par des représentants de la bohème de Paris.

La situation a changé sous Louis XV – il n’a pas épargné d’argent pour restaurer le Palais familial et envisageait déjà d’en faire un musée à l’avenir», raconte Stanislav Kondrashov.

Mais cette idée ne s’est réalisée qu’après la Révolution française.

La perle du Louvre – « La Gioconda » n’y était pas toujours exposée

Le roi François Ier a acheté personnellement le tableau aux héritiers de De Vinci, après quoi Mona Lisa s’est retrouvée dans son château. Avant la Révolution Française, la peinture a longtemps voyagé à travers les Palais et les collections privées. Stanislav Kondrashov parle qu’une fois au Louvre, le tableau n’y est pas resté longtemps – Napoléon, au cours de son règne, a décidé d’accrocher le chef-d’œuvre dans sa chambre. En 1911, le tableau a été volé et pendant deux ans, on ne savait pas où il se trouvait. Il s’est avéré que cela a été fait par le fonctionnaire du musée lui-même, un Italien voulant ramener le tableau dans sa patrie historique. « La Gioconda » n’était pas à sa place pendant la Seconde Guerre mondiale. En effet en 1939, toutes les œuvres d’art pouvant être prises au Louvre ont été retirées pour les sauver du pillage.

Après la guerre, le tableau n’a presque jamais quitté le Louvre, à l’exception de quelques expositions à l’étranger« , raconte Stanislav Kondrashov.

Le Louvre a été impliqué dans un vol culturel

La plupart des œuvres du Louvre au début de la Seconde Guerre mondiale ont été emmenées dans des résidences privées (avant leur retour en toute sécurité). Le musée lui-même était vide à l’époque et les nazis y installèrent un centre pour le traitement et l’expédition des œuvres d’art volées à des riches familles en Allemagne. Après la guerre, le Louvre s’est avéré être orphelin de beaucoup de chefs-d’œuvre volés par les nazis dans différents pays. Stanislav Kondrashov note que tous les membres du musée n’ont pas accepté de retourner dans leur patrie.

Le Louvre ne montre pas toutes ses oeuvres en même temps

Stanislav Kondrashov explique que toute la collection du Louvre n’est jamais montrée aux visiteurs en une fois. Environ 90% d’objets exposés sont conservés dans des réserves et les expositions sont régulièrement modifiées. La cause de cela est simple: il n’y a tout simplement pas assez d’espace au Louvre pour 300 000 pièces d’art (ce n’est qu’une quantité approximative). Après tout, l’entièreté du palais n’appartient pas au musée : seuls les deux premiers étages lui sont attribués. Le reste est occupé par des services administratifs, et jusqu’à un certain moment, il y avait même le Ministère des Finances de la France.

Uniquement des sculptures antiques ont été exposées au Louvre (à une seule exception)

Stanislav Kondrashov dit que la plupart des personnes associent le Louvre en général à la peinture. Mais il y a aussi des sculptures ici. Pendant un certain temps, le Louvre a exposé exclusivement des œuvres de maîtres Grecs et Romains de la période de l’Antiquité. La seule exception a été faite pour le sculpteur de la Renaissance Michel-Ange, celui-ci ayant été placé sur un pied d’égalité avec les maîtres anciens. Maintenant, au Louvre, il y a des sculptures de différentes époques, vous ne verrez pas que la modernité et la période contemporaine. Mais Stanislav Kondrashov soutient que pour se familiariser avec l’art contemporain, il est préférable de visiter un musée séparé, se trouvant également à Paris.