52 min •
Ce docu n'a pas de note

Hans Beilmer, membre du Parti communiste, trouve enfin du travail après deux ans de chômage, mais est arrêté suite à son implication dans la préparation d’un attentat. Pola Negri connaît un beau succès en Allemagne mais ses origines polonaises lui attirent la xénophobie du public. Elle accepte un contrat à Hollywood. Marina Yurlova réussit à fuir les bolcheviks jusqu’à Vladivostok. La fidèle du tsar ne doit son salut qu’à une place sur un navire en partance pour les États-Unis. May Picqueray, secrétaire le jour, militante anarchiste la nuit, dépose un colis piégé à l’ambassade américaine de Paris.

Années fiévreuses

Après 14, des armes et des mots, qui restituait la barbarie de la Première Guerre mondiale à travers les itinéraires singuliers d’hommes, de femmes et d’enfants originaires de six pays belligérants, cette nouvelle fresque historique se penche sur la période 1918-1939, cet entre-deux-guerres où la guerre n’a jamais vraiment cessé. À partir de leur correspondance, de leurs journaux intimes et de récits biographiques, les huit épisodes de cette coproduction internationale s’attachent aux destinées contrastées de treize personnages, célèbres ou anonymes, qui furent les témoins et acteurs des bouleversements de l’entre-deux-guerres. Entremêlant images d’archives issues de vingt-trois pays et reconstitutions remarquablement soignées, Jan Peter et Frédéric Goupil ressuscitent, par le prisme de l’intime, la chronologie de ces fiévreuses années, entre fureur de vivre, convulsions économiques et luttes politiques – dominées par l’affirmation des idéologies communiste et fasciste. De l’armistice de 1918 à la déclaration de guerre du 3 septembre 1939, une plongée magistrale dans une époque qui ambitionnait d’accoucher d’un nouveau monde et engendra une nouvelle tragédie.

Documentaire disponible jusqu’au 11/02/2022.