95 min
Avons-nous encore une vie privée ? Aujourd’hui, nous sommes filmés et surveillés en permanence, dans les rues,au bureau, mais aussi à la maison, où l’espionnage discret est presque devenu banal. Alors, comment faire pour se protéger ? Peut-on se prémunir contre les logiciels intrusifs ? Comment éviter que nos photos ou nos écrits soient diffusés sur Internet sans notre consentement ?Nous avons enquêté sur les dérives de la surveillance à outrance. Écouter, filmer, géolocaliser ses proches, ses salariés, est devenu un jeu d’enfant, à un prix très abordable. Que se passe-t-il quand chaque citoyen devient un espion ?Nous avons suivi Paul et Nicolas, deux maris accrocs à l’espionnage conjugal. Ils écoutent leur femme grâce à un logiciel espion installé dans le téléphone portable de leurs épouses, acheté 200 euros sur Internet. Mais ces preuves collectées illégalement ne sont pas recevables devant les tribunaux. Alors, Paul fait appel à un détective privé, Laurent de Chessé. 80% de ses clients sont des patrons.Mais le danger vient surtout d’Internet et des réseaux sociaux, où les traces que nous laissons sont impossibles à contrôler. Des salariés en ont déjà fait les frais. Pour avoir critiqué leur patron un soir sur Facebook, des femmes ont été licenciées pour faute lourde.Nous avons aussi enquêté aux États-Unis pour comprendre comment Tyler clementi, 18 ans, s’est donné la mort après avoir été filmé à son insu par ses colocataires.Et au Royaume Uni, « Internet Eyes » fait scandale. Le principe : des volontaires regardent des images de vidéo surveillance pour dénoncer des infractions. En cas de mouvement suspect, ils lancent une alerte. Plus ils envoient d’alertes et plus ils sont payés Un documentaire de Michaëlle Gagnet