24 min •
Ce docu n'a pas de note Devant l’ampleur du ras-le-bol populaire qui agite Bucarest, le Parti social-démocrate au pouvoir en Roumanie évoque l’éventualité d’une marche arrière. En cause : un décret assouplissant la législation anti-corruption.