52 min
Jusqu’à 12 000 ans avant notre ère, l’homme était exclusivement chasseur-cueilleur et nomade. Une révolution s’est ensuite opérée : la sédentarisation. Au néolithique, la découverte de l’agriculture et de l’élevage a transformé les habitudes alimentaires. Au fil des migrations de population, les connaissances agricoles se sont développées et affinées. A travers les études de vestiges archéologiques, à l’instar de temples, d’ossements ou de tessons, scientifiques et historiens tentent de faire revivre ce changement civilisationnel majeur.