23 min •
Ce docu n'a pas de note Il y a deux ans, Nazret montait sur la 3e marche d’un podium d’athlètes israéliens. A 13 ans, la jeune Erythréenne apatride, habitant Tel Aviv après une errance avec sa mère dans le désert africain, venait de gagner une course nationale. Depuis, Nazret a bien grandi. Elle a gravi les échelons jusqu’à devenir une championne nationale. A 15 ans, elle excelle aussi bien à l’école que sur les pistes. En juillet dernier, à Baku en Azerbaïdjan, Nazret a été la première athlète réfugiée à participer à une course européenne sous le drapeau du Comité Olympique Européen. Réfugiée, car Israël refuse toujours de lui donner des papiers. Sélectionnée grâce à ses scores sur la course de 3000m, l’adolescente a voyagé avec l’équipe israélienne, mais c’est sous le drapeau du Comité Olympique Européen qu’elle a couru. Nazret s’entraîne avec son coach Rotem, fondateur du club d’athlétisme, Hasimta (« l’allée » en hébreu), destiné à entraîner à la course les enfants de réfugiés Erythréens et Soudanais installés en Israël. Pendant trois mois, l’équipe d’ARTE Reportage a suivi la vie au local du club. C’est là que les jeunes se retrouvent tous les jours après l’école pour faire leurs devoirs, boire un verre, jouer aux cartes. C’est aussi de là qu’ils partent pour leur entraînement quotidien. Documentaire disponible jusqu’au 25/08/2022.