58 min
Asphyxié par les sanctions internationales, le pouvoir nord-coréen a mis en place l’un des plus vastes systèmes de travail forcé au monde : à travers une dizaine de pays, 70 000 personnes sont employées dans le but de fournir des devises au régime de Kim Jong-un. Attirés par la perspective d’un salaire élevé, ces esclaves du XXIe siècle se retrouvent contraints de travailler quatorze heures par jour dans des conditions parfois inhumaines, sous surveillance constante et loin de leur famille. Quant à leurs revenus, l’essentiel est ponctionné par l’Etat nord-coréen. Ce système profite à Pyongyang, qui finance ainsi notamment son programme nucléaire, mais aussi aux entreprises de l’agroalimentaire et de la construction.