25 min •
Ce docu n'a pas de note https://www.youtube.com/watch?v=W2DDbdh9Xlw Pour la première fois depuis que ce fichu virus s’est abattu sur nous, vous allez voir des images de joie, de fête, d’étreintes et de baisers sans masques ni gestes barrière. C’est en Israël que cela se passe. Vous allez voir avec notre enquête comment ce pays a fait pour passer devant tous les autres dans la course au vaccin. Direction, donc, Tel Aviv, où vous allez voir des foules qui dansent dans les boîtes, mangent au restaurant, se mélangent à la plage. Ces premières images d’Israël libéré du COVID ont fait le tour du monde, mais on n’était pas sûr d’avoir bien compris ce que ce pays a fait de juste, que nous Suisses avons fait de faux. On a demandé au correspondant de la RTS sur place, Stéphane Amar, d’enquêter sur ce petit miracle, c’est son reportage que vous allez voir. Et c’est vrai que cela fait envie, de revoir la vie d’avant. Mais ce qui fait envie aussi, c’est l’incroyable ténacité et l’ingéniosité des autorités israélienne pour sortir leur pays du COVID. On peut reprocher plein de choses à Israël, et cette émission l’a fait, mais on ne peut être qu’impressionné de la détermination et de l’organisation mise en place dans cette affaire. Un mot encore sur la situation des Palestiniens, brièvement évoquée dans ce reportage. Vous l’avez entendu, tous les Palestiniens résidents en Israël ont bien sûr accès au vaccin, mais également près de 133’000 palestiniens en provenance de Cisjordanie et de Gaza, qui viennent travailler en Israël. La situation est en revanche bien différente pour les cinq millions de Palestiniens qui vivent dans ces territoires dits occupés. Là, les plans de vaccination ne fonctionnent pas, les doses sont insuffisantes et la pandémie frappe massivement. Les Nations Unies considèrent qu’il est de la responsabilité d’Israël d’assurer le même traitement qu’à ses citoyens, le gouvernement israélien estime au contraire que cela incombe à l’Autorité palestinienne. Un documentaire de Stéphane Amar.