48 min •
Ce docu n'a pas de note On le savait depuis l’été 2020, quand la pandémie nous a laissé un peu de répit, mais c’est confirmé : le camping-car est en plein boom en Suisse, la location et la vente de ces véhicules a explosé. Il faut compter 50’000 francs pour un bon véhicule, bien équipé, plus de 2000 francs la semaine en location. On va s’y intéresser, bien sûr, à Temps Présent et nous aurons sûrement l’occasion de suivre plusieurs de ces Romands qui ont choisi cette vie de nomades. Mais chez nous, nous ne sommes qu’au début du phénomène, qui est encore concentré autour des vacances. Aux Etats-Unis, par-contre, le mouvement a pris son ampleur avant la pandémie. Là-bas, on parle de nouveaux hippies, qui lâchent leur petite vie de confort bourgeois pour tracer la route et vivre à la dure sur quelques mètres carrés. Des retraités aussi, des familles, mais surtout des jeunes. Contrairement aux hippies des années 60 qui vendaient leurs fromages pour survivre, cette nouvelle génération de nomades en camping-car a intégré les codes du marketing et des réseaux sociaux et elle se débrouille pour vivre son rêve avec trois fois rien. Un idéal fait de galères parfois, mais avouons-le : pique-niquer le soir sous les étoiles, dans les plus beaux endroits du monde, se détacher des biens matériels, cela nous a tous traversé l’esprit une fois. Eux l’ont fait. Alors si ce sujet vous a donné des envies, il faudra vous y prendre tôt, car pour cet été 2021, c’est un peu râpé. Il est devenu quasiment impossible de trouver des camping-cars à louer, tant la demande a explosé après la pandémie. Dans toute l’Europe, les chaînes de production n’arrivent pas à suivre. A noter que l’industrie du vélo subit elle aussi une surchauffe, et on note une pénurie de pièces de rechange et de gros retards de livraison. Un reportage de Flora Desponts et Matthieu Fauroux