24 min •
Ce docu n'a pas de note Deux habitants au kilomètre carré, moins 40 degrés en hiver, plus 35 en été et une sécheresse persistante. Bienvenue en Mongolie. Ici, le changement climatique et le surpâturage menacent le mode de vie traditionnel des nomades. Au cours de l’hiver 2009/2010, 10 millions d’animaux sont morts, soit 22 % du cheptel total. Un phénomène généralement précédé d’une sécheresse estivale extrême pendant laquelle les troupeaux n’ont pu constituer aucune réserve de graisse pour l’hiver.Une catastrophe pour les bergers et l’économie mongole, car la moitié de la population vit de l’élevage. En 2018, des centaines de milliers d’animaux ont à nouveau péri à cause de la neige et du froid glacial. De plus en plus de bergers abandonnent l’élevage. La plupart des héritiers de Gengis Khan échouent en périphérie de Oulan-Bator, où seule leur yourte signe leur nostalgie des steppes…