29 min •
Ce docu n'a pas de note Les protagonistes du documentaire « Moi je m’en sors » sont des adolescents de Nouna (Burkina Faso) particulièrement défavorisés auxquels l’association italienne « Projet Badenyà », en collaboration avec l’Action Sociale de Nouna, propose d’offrir une opportunité de changer leurs vies. Comment? En leur proposant un parcours de formation de trois ans pour apprendre le métier de l’horticulteur utile et important, étant donné la pauvreté du pays dans lequel ils vivent. En même temps le projet «Je m’en sors» veut redonner de l’estime et de la confiance en soi à des filles et à des garçons qui vivent dans des situations personnelles, familiales et économiques particulièrement difficiles. Il s’agit de jeune qui ont tous abandonné l’école très tôt ou ne l’ont même pas commencé, qui n’ont jamais eu de succès ou de reconnaissances par les adultes. Peu sûr de soi et inquiet du futur, ils ont tous d’abord besoin d’un peu d’attention et d’encouragement pour amorcer un processus d’estime de soi. À travers le parcours de formation, on cherche à les aider à grandir, à se consolider et à découvrir qu’ils peuvent s’en sortir. Un documentaire d’Antonio Eugenio Milani.