00 min •
Ce docu n'a pas de note Depuis peu, le Canada est devenu un pays populaire en termes de jeux de hasard. Cependant, les jeux d’argent n’ont pas toujours été développés à cause de la réglementation stricte dans toutes les provinces canadiennes. Ce n’est que récemment qu’on a vu l’essor des casinos en ligne où les premiers casinos avec un site officiel sont apparus.

Alors, à quoi ressemble l’histoire du jeu au Canada ? Où tout a-t-il commencé et comment les choses ont-elles évolué au fil des ans pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui en termes de poker et de jeux de casino ?

Les premiers cas de jeux de hasard

Parmi les nombreux documents qui nous renseignent sur certains jeux anciens figurent ceux relatifs à la préhistoire des paris. Slahal, qui est un divertissement avec un bâton, a été joué par les premiers Canadiens au sud de Niagara. Cet amusement était également très populaire le long du nord-ouest du Pacifique, où il était également connu sous le nom de stickgame, bonegame ou handgame. Certaines tribus en jouent encore aujourd’hui, et il est traditionnellement joué avec les os d’un animal, comme les tibias du cerf.

C’est naturel que les gens aient envie de jouer, ils le font dans tous les pays depuis tout le temps, peu importe leur origine. Ainsi, voyons comment se développent les établissements de ce pays nord-américain.

L’avènement du hasard au Canada

Il est fascinant de voir comment l’industrie du hasard au Canada s’est développée et a changé au fil des ans.

En 1985, le hasard dans des casino canadiens, y compris des casinos traditionnels et en a été légalisé dans le pays, mais il a fallu plusieurs années avant que le secteur ludique ne commence à devenir le géant qu’il est aujourd’hui.

De manière générale, au Canada, les amusements de hasard sont aussi populaires qu’à peu près partout ailleurs dans le monde. Cependant, en tant que pays stable et prospère, ce pays compte un nombre raisonnable de personnes ayant accès au revenu disponible.

Une bonne partie de ces revenus est consacrée à divers types de jeux d’argent, en direct sur Internet, des courses hippiques, des mises sur des jeux olympiques, etc.

Bien sûr, il y a également connu un pic dans ce gaming club avec l’avancement de la technologie, avec de plus en plus de personnes affluant vers les options de jeux numériques. Cela a permis le développement des salles virtuelles, des jeux virtuels pour de l’argent réel.

Dans la capitale mondiale qui est Ottawa, les paris sportifs sont en tête en termes de popularité, beaucoup de gros joueurs s’y mettent et même à travers les réseaux sociaux parfois.

De l’interdiction à la réglementation

En ce qui concerne le hasard, il est autorisé sous une forme ou une autre partout de Montréal à Vancouver, mais chacune des dix provinces et des territoires des trois nations a le droit d’établir ses propres règles.

L’âge minimum des challengers et les types de jeux autorisés varient d’une province à l’autre. Ainsi, dans la plupart des provinces canadiennes, il est permis de gambler à partir de 19 ans, mais dans les provinces de l’Alberta, du Manitoba et du Québec, la limite d’âge a été abaissée à 18 ans.

De plus, selon la législation, les provinces autorisent ou interdisent le travail des établissements hors ligne et en ligne, des loteries, des tirages au sort. Les loteries fonctionnent légalement dans la plupart des provinces. Mais il existe des restrictions sur les paris quand même dans beaucoup d’entre elles. Selon l’endroit où vous vous trouvez dans ce pays, les jeux de casino très variés peuvent être légaux ou non, et différentes limites d’âge s’appliquent.

Évolution de l’industrie du jeu

Pendant longtemps, l’industrie canadienne de jeux a été considérée comme l’une des industries du divertissement à la croissance la plus rapide. Le climat législatif favorable, combiné à l’énorme marché, a créé un scénario parfait pour les opérateurs de casino en direct et en ligne. Bien que le Canada n’ait pas toujours été l’endroit le plus convivial pour les activités de jeu, l’industrie du hasard d’aujourd’hui est en plein essor, rapportant beaucoup d’argent à tous les niveaux.

Par exemple, les établissements virtuels de qualité permettant les dépôts et les retraits rapides, comme casino en ligne retrait rapide, acceptent les participants canadiens qui veulent faire des mises, découvrir des nouveaux jeux ou simplement jouer aux jeux classiques (les slots, le blackjack, le craps, etc.)

Le pari canadien est autorisé sous une forme ou une autre dans toutes les provinces même si chacune d’elles a le droit d’établir ses propres règles. Tous les casinos, hippodromes, loteries et autres entités de jeu doivent agir conformément aux lois établies par la province ou le territoire qui les réglemente.

Ceux qui souhaitent tenter leur chance avec des mains de poker ont également accès à diverses salles sur Internet réputées offrant des plateformes sûres et modernes. Le plus simple est de choisir sa plateforme sur LeafletCasino, un site qui répertorie tout et donne un aperçu objectif sur chacune des plateformes qui vous aurait pu plaire.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, ce sujet autrefois tabou au Canada s’est transformé en une activité de plusieurs milliards de dollars. Dans ce pays nord-américain a non seulement rattrapé le reste du monde, mais a largement devancé les autres mastodontes.

Oui, il existe encore des lois strictes, mais c’est parfois une bonne chose car cela aide à maintenir le contrôle sur les opérateurs tout en permettant aux Canadiens de profiter en toute sécurité d’une myriade d’options de jeu, et tout ça sur Internet !