05 min •
Ce docu n'a pas de note La nation du Canada est un mélange unique de beauté naturelle et de modernité urbaine. De la toundra gelée du Nunavut aux gratte-ciel en acier et en verre de Toronto, le deuxième plus grand pays du monde en termes de superficie totale a de quoi se vanter. Ce sentiment de fierté nationale s’applique également à leur industrie du jeu de hasard robuste, ainsi qu’aux lois sur le jeu de hasard créées pour qu’elle continue de fonctionner efficacement.

Alors que d’autres nations à travers la planète oscillent sauvagement d’un extrême à l’autre sur la question du jeu de hasard, les citoyens et les législateurs du Canada ont réussi à adopter une approche impartiale malgré l’attrait de l’argent facile. Dans la plupart des cas, les lois restent flexibles tout en gardant toujours à l’esprit le bien-être du public.

L’histoire du Casino de Montréal

Ce court documentaire vous fera découvrir l’histoire du Casino de Montréal, la plus grande salle de jeux terrestres du pays. Et voici ce que vous trouverez.

Tout d’abord, en italien ‘casino’ signifie en fait ‘petite maison’. Mais on ne va pas parler ici d’Italie, mais on va au Québec, c’est-à-dire, directement à Montréal. Quelle est l’histoire du casino de Montréal ?

En 1930, le casino de Richelieu est construit sur l’emplacement du lac Chamard dans Charlevoix, mais bien qu’il porte le nom de casino, ce n’est pas du tout une maison de jeu. L’édifice devient un centre de divertissement où on danse, voit des films, des spectacles et où se tiennent des réunions et des congrès.

En 1992, le gouvernement du Québec met sur pied la Société des casinos du Québec. Principalement pour créer des emplois, doter le Québec d’établissements touristiques supplémentaires de classe internationale, générer des revenus additionnels pour l’état et enfin récupérer des sommes importantes jouées par les Québécois dans les casinos à l’extérieur du Québec, comme par exemple – Las Vegas.

Le Casino de Montréal a acquis son premier visiteur le 9 octobre 1993 et il a acquis près de 125 millions de personnes depuis. Le casino de Montréal, c’est plus de 150 tables de jeux et trois mille machines à sous et jeux électroniques. Il abrite également cinq restaurants et une salle de plus de 800 places, plus le cabaret qui accueille des spectacles de variétés et des revues musicales.

Informations complémentaires – jeux de hasard au Canada

La taille du marché du secteur des jeux de hasard au Canada a constamment augmenté depuis 2016, atteignant son sommet en 2019 à 14,72 milliards de dollars américains. Cependant, en raison de la pandémie de coronavirus, la taille de ce secteur diminué en 2020 avec une valeur estimée à 14,08 milliards de dollars américains.

Cependant, le marché des casinos au Canada a commencé à se développer davantage, de sorte qu’il s’est étendu au domaine en ligne. Aujourd’hui, vous pouvez, par exemple, jouer à vos machines à sous en ligne préférées sur divers sites de casino en ligne. De plus, vous pouvez vous adonner à de nombreux autres jeux de hasard comme le poker, le blackjack ou la roulette.

Informations complémentaires – les lois sur les jeux de hasard

Comparé à son voisin du sud, le Canada a des lois sur le jeu plutôt clémentes. Cela correspond à leur désir d’être une nation plus progressiste.

Cela s’applique certainement aux grandes opérations de jeu telles que les casinos terrestres, mais cela s’applique également aux options caritatives telles que le bingo et les tombolas.

Le jeu en ligne tombe souvent dans une zone grise. La loi canadienne n’interdit pas la pratique des paris via Internet, mais elle exige qu’un service soit autorisé ou détenu par un gouvernement provincial pour être considéré comme légal. Cela n’a pas empêché plus de 1 000 sites hors de l’état sans licence d’offrir leurs services aux citoyens canadiens.

Cela signifie que vous ne pouvez pas seulement jouer dans le plus grand casino du pays, le Casino de Montréal, mais que vous pouvez aussi vous amuser en ligne.