00 min •
Ce docu n'a pas de note La roulette reste l’un des jeux les plus prisés dans les casinos physiques ou en ligne. Cela est dû au fait qu’elle est facile à jouer. Il suffit que le joueur choisisse un chiffre au hasard sur la table. Elle demande également très peu d’efforts cérébraux. Cela ne signifie pas pour autant l’absence totale de calcul et permet des gains conséquents. Pour la découvrir, rendez vous sur casinobonusca.com.

L’histoire de la roulette

C’est un jeu fascinant malgré le fait que son histoire continue d’alimenter diverses théories. Selon certaines thèses, le mathématicien Français Blaise Pascal est l’inventeur du jeu en 1655. Il est d’ailleurs le premier à s’intéresser au dispositif à mobilité perpétuelle. D’après cette même doctrine, il aurait trouvé l’idée au cours de sa retraite spirituelle dans un monastère. Certains théoriciens affirment aussi que le jeu a été enfanté par un moine atteint de cécité. Il aurait conçu le jeu pour passer le temps. Une troisième thèse parle de plusieurs moines d’origine dominicaine. Ils auraient copié les règles d’un jeu Tibétain basées sur 37 statuettes d’animaux. À l’heure actuelle, il est donc impossible de revendiquer sa véritable paternité. Elle a évolué au cours des siècles pour vers des variantes américaines, anglaises ou canadiennes. Elle est apparue pour la première fois dans une maison de jeu parisienne en 1796. Il s’agit de la version actuelle du jeu.

Les règles

Une roue est visible par les joueurs. Elle comporte de nombreuses cases numérotées. C’est le hasard qui prime une fois la bille blanche lancée dans le cylindre rotatif. Il n’y a donc pas de stratégie qui puisse permettre à un joueur de déterminer le numéro sortant. Deux types de roulettes sont les plus utilisés dans le monde. Il faut mentionner la version américaine et européenne. La différence entre les deux réside dans la présence d’une case marquée d’un simple ou d’un double zéro. Cette dernière est visible sur les versions américaines en complément du 0. Autrement dit, vous verrez le chiffre 00 et 0. Les Américains ont préservé ces deux numéros jusqu’à aujourd’hui. Dans la version européenne, il existe uniquement le 0 après la modification des frères François et Louis le Blanc en 1843. Il dirigeait à l’époque un casino à Hambourg. Le nombre de cases est de 36. Il y existe une alternance entre le noir et le rouge. Cependant, vous serez aussi en mesure de découvrir des compartiments en vert dans le jeu européen. Ainsi, il est possible de voir 37 ou 38 cases au total selon le pays. L’intégration des 0 et 00 avait pour objectif de réduire la probabilité de gain des joueurs. Ainsi, la maison de jeu peut gagner une marge bénéficiaire plus importante. Le croupier actionne le cylindre avec une main. S’il tourne vers la gauche, il doit lancer la bille en résine dans le sens contraire c’est-à-dire à droite. Il devra annoncer l’expression « rien ne va plus » avant d’effectuer l’opération. Quand vous entendez cette phrase, il n’est plus possible de poser une mise sur la table. Pour cela, il faudra attendre le prochain tour. Après l’immobilisation de la bille sur un numéro, le changeur doit dire à haute voix le numéro victorieux. Il reverse ensuite les gains correspondant à chaque type de pari. Exemple, le numéro individuel, le carré, pair/impair ou le rouge/noir… Après cet acte, il commencera à nouveau à dire «faites vos jeux ». Cela signifie que vous pouvez désormais mettre de l’argent sur diverses sections de la table. Il est bon de savoir que dans un casino, l’argent liquide doit être converti en jeton. Ce dernier sert pour miser afin d’éviter la manipulation de monnaie papier. Les jetons sont de valeurs différentes selon la couleur. Le joueur est libre de choisir un numéro du jeu ou le type de pari. Il peut d’autant laisser le commis opérer à sa place. Le croupier doit cependant annoncer l’endroit où il va apposer les jetons. Les mises maximum sont définies selon les maisons de jeu. Certains sont plus stricts que d’autres. Il est parfois nécessaire de demander l’aval d’un responsable en cas de pari élevé.

Quelques anecdotes et informations insolites

Le jeu a longtemps été interdit en Europe. Plusieurs lois étaient d’ailleurs signées en ce sens. En 1755, la roulette est prohibée en Angleterre. Ensuite, le Canada a aussi appliqué cette forme de censure en 1758. L’Allemagne était également impassible sur le sujet puisque le pays faisait de même que les Anglais. Néanmoins, l’interdiction est entrée en vigueur en 1842. Puisque le jeu était devenu illégal, les frères Leblanc ont décidé de s’implanter à Monte Carlo en 1860. Cela dit, ils ont reçu une invitation de la principauté. Aux États-Unis, certains casinotiers proposent une table de 31 cases seulement. En revanche, sa notoriété n’a pas eu l’effet escompté. De nos jours, elle est visible aux États-Unis depuis 1931 à Las Vegas. Les premiers casinos en ligne ont reçu leurs licences en 1994.