51 min •
Ce docu n'a pas de note

À travers les magnifiques paysages arctiques, une journée dans la vie d’un chasseur inuit au Groenland. Un film qui documente, notamment, le savoir-faire que nécessite la construction d’un igloo.

Julius, 40 ans, vit à Tasiilaq, un village de l’est du Groenland. Adolescent, il a passé un an au Danemark, auquel est rattaché ce territoire de l’archipel arctique. C’est à ce moment-là que le jeune Inuit a compris qu’il appartenait indéfectiblement à sa terre d’origine, que « là était ma place », dit-il. Dès l’aube, Julius s’attelle à rassembler son matériel pour une journée de chasse : affûtage des couteaux, préparation du sac, puis attelage de sa meute de chiens. Filant à vive allure sur son traîneau, il choisit soigneusement son lieu de pêche. Ayant brisé la glace sur une rivière gelée, il lance sa ligne. Cabillauds, poissons-chats, saumons… il pêche tout ce qu’il trouve : « Les anciens nous ont tout appris », explique-t-il, reconnaissant. Bien avant que la nuit ne tombe, sa grande affaire est de construire avec soin l’abri qui le protégera du froid et du vent glacial. Après avoir découpé des blocs de neige, il trace au sol le cercle au-dessus duquel il va les agencer. Comptant parmi les plus anciennes habitations humaines, l’igloo (iglu en inuktitut signifie « maison ») tient encore une place importante dans la culture des communautés inuites. Mais Julius s’inquiète : la qualité de la neige a changé ces dernières années. L’arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la Terre, et la calotte glaciaire du Groenland est en train de disparaître…

Monde sensoriel

Documentant, avant qu’il ne soit trop tard, le savoir-faire que nécessite la construction d’un igloo, Christian Collerton nous immerge dans le monde sensoriel des Inuits dans un film aux images somptueuses, bercées par la musique envoûtante du compositeur islandais Biggi Hilmars.

Documentaire de Christian Collerton disponible jusqu’au 15/04/2022.