Sous le radar des médias, les réseaux sociaux vantent les effets d’une multitude de médicaments dopants pour répondre aux demandes des étudiants obsédés par la réussite. Les forums fourmillent de conseils pour s’approvisionner en psychotropes. Quelles répercussions sur la santé entraînent ces détournements de médicaments ? Qui sont les fournisseurs de ce marché parallèle ? SOUS LE RADAR a enquêté sur ces filières qui prospèrent sur internet via les réseaux sociaux.
👉 Ils sont ICI 👉 https://bit.ly/2RDK6wZ 👈

Sur internet, de nombreux étudiants critiquent la forte pression dans les classes préparatoires. Cette obsession de la réussite pousse certains étudiants à se doper, à prendre des drogues pour assurer. Des étudiants à visage découvert postent des vidéos pour présenter des pilules miracles.
Qui sont ces étudiants qui font la promotion de ces drogues face caméra ? Quels sont les réseaux, les laboratoires ? Que contiennent ces pilules ? Avec quels effets sur la santé des étudiants ?

De la Ritaline contre les troubles de l’attention, du Modafinil contre la narcolepsie, du Piracetam contre l’Alzheimer… ces médicaments ont des indications précises et s’adressent à des malades spécifiques. Pourtant, des étudiants en absorbent et en font un usage détourné afin de faire face à la pression des examens et concours, de réviser plus longtemps, d’être plus concentrés.
En toute illégalité, ces médicaments se revendent via internet. Derrière ces groupes Facebook ou ces chaînes YouTube se cachent les revendeurs eux-mêmes qui profitent de cette publicité pour renvoyer les internautes vers leurs sites marchands. Des dealers se fournissent parfois directement auprès de laboratoires pharmaceutiques.

Un film d’Alexandra Colineau
Produit par Luc Hermann et Paul Moreira
©PLTV