41 min •
2/5 (4) Avec la crise et la précarité, la prostitution occasionnelle deviendrait-elle un métier d’appoint ? Se prostituer quand on a déjà un métier et qu’on n’arrive pas à boucler ses fins de mois, est-ce une solution de survie ou un choix dicté par la facilité ? Une étudiante, une employée et même une mère au foyer pourraient gagner ainsi jusqu’à 6000 euros par mois. Mais la démarche est loin d’être anodine. La prostitution masculine n’est plus un sujet tabou. Les femmes assument de plus en plus leur sexualité et certains hommes monnayent désormais ouvertement leurs faveurs. Aujourd’hui, il suffit d’un simple clic pour s’offrir les services d’un escort boy. Agressions, bagarres, vols à la tire, pickpockets : le quartier de Pigalle est toujours aussi animé. Ainsi, l’an dernier, plus de 10 000 actes de délinquance y ont été recensés…