90 min •
Ce docu n'a pas de note

En février 2018, l’assassinat du journaliste d’investigation Jan Kuciak et de sa compagne bouleverse la Slovaquie. Saisissant d’intensité, ce documentaire retrace l’enquête, qui a mis au jour une corruption systémique.

Jeune journaliste d’investigation slovaque, Jan Kuciak a été assassiné le 21 février 2018 de même que sa compagne, Martina Kusnirova, à la veille de leur mariage. Il enquêtait sur des affaires de fraude fiscale concernant des oligarques influents, qui révélaient une infiltration par la mafia calabraise. Secouant l’opinion publique, ce double meurtre a entraîné des manifestations dans tout le pays et a conduit à la démission du gouvernement de Robert Fico. L’enquête policière, efficace, a permis d’identifier les tueurs, dévoilant la corruption qui gangrenait la Slovaquie au plus haut niveau. Lié au pouvoir, l’homme d’affaires Marian Kocner a finalement été accusé d’avoir commandité l’assassinat.

Un État en déliquescence
À l’origine de ce documentaire, l’imposant dossier d’enquête de la police slovaque (70 téraoctets de données sensibles), mis à la disposition des collègues de Jan Kuciak. Après l’avoir analysé dans le plus grand secret, ceux-ci s’en sont ouverts au réalisateur Matt Sarnecki, spécialisé dans les sujets liés au crime organisé : une manière, comme l’explique l’une des journalistes, de protéger les preuves, au cas où des membres du gouvernement impliqués reviendraient au pouvoir. Les informations révélées sont saisissantes, et si le montage du documentaire s’avère d’une efficacité hollywoodienne, il ne fait jamais oublier le poids de leur réalité. Le récit d’une enquête sans failles, doublé d’une description méticuleuse de la corruption d’un gouvernement aux apparences démocratiques, au cœur de l’Union européenne. Le travail journalistique, outil indispensable pour protéger cette même démocratie, se retrouve mis en valeur. Ce film d’une rare intensité, aux révélations édifiantes, à commencer par les échanges de SMS entre accusés, convoque les témoignages de proches des deux victimes, de journalistes, d’enquêteurs et d’avocats.

Documentaire de Matt Sarnecki disponible jusqu’au 21/11/2022.