56 min •
Dans la verdoyante vallée de Swat (nord-est du Pakistan), reprise aux talibans par l’armée pakistanaise en 2009, l’école Salaoon («premières lueurs de l’aube», en pashtoune) recueille d’anciens enfants-soldats, âgés de 11 à 17 ans, pour les réinsérer dans la société. Recrutés, souvent de force, par les talibans, beaucoup étaient destinés à commettre des attentats-suicides ; à être informateurs, mais aussi tortionnaires ou assassins, au sein du mouvement qui a terrorisé la région pendant deux ans. Étroitement encadré par l’armée et dirigé par une civile, la psychiatre Feriha Peracha, l’établissement accueillait, au moment du tournage du film, plus d’une centaine d’élèves