51 min •
A Daulatdia, près d’une voie rapide qui relie l’Inde à Dakha, à cent kilomètres de la capitale, Dakha, est un bordel à ciel ouvert où se prostituent près de mille cinq cent femmes. Beaucoup d’entre elles n’ont rien connu d’autre que ce bidonville où défilent des hommes de passage. Mises au travail à dix ou treize ans par une mère elle-même prostituée, ou encore plongées dans cet enfer après avoir été enlevées dans leur village et vendues par leur famille endettée, elles remboursent ainsi une partie de leur dette. Pour attirer toujours plus de clients, elles se dopent à l’Oradexon, un stéroïde destiné au bétail qui avantage leur silhouette, au risque de mettre leur vie en danger. Le Bangladesh est l’un des rares pays musulmans où la prostitution est tolérée. Si une vingtaine d’autres gigantesques bordels existent dans le pays, celui-ci est connu comme le plus grand de la région, peut-être même du monde…