24 min •
Ce docu n'a pas de note En Suisse, les ondes électromagnétiques de la 5G ne sont, pour l’instant, pas très différentes des ondes de la 3G, 4G, du bluetooth ou du WiFi. Le problème principal avec la 5G : la multiplication des objets connectés qui émettent fortement et à proximité de notre corps, de notre cerveau. Peur des antennes ? Nous allons découvrir que ce n’est pas le pire. Le problème principal avec la 5G: la multiplication des objets connectés qui émettent fortement et à proximité de notre corps, de notre cerveau. En Suisse, les ondes électromagnétiques de la 5G ne sont, pour l’instant, pas très différentes des ondes de la 3G, 4G, du bluetooth ou du WiFi. Des études montrent toutefois que ces ondes dites « centimétriques » peuvent interagir avec le monde vivant. A forte dose, ce rayonnement non ionisant semble perturber les ondes cérébrales naturelles, la mémorisation, et peut chauffer les organes avec des conséquences à long terme encore méconnues. Même si les dangers ne sont ni aigus, ni immédiats, la 5G rajoute une couche d’électrosmog et d’incertitudes sur une planète déjà fragilisée par de nombreuses pollutions environnementales. Un documentaire de 36.9°.