11 min •
Ce docu n'a pas de note Newport Beach en Californie. Comme chaque dimanche matin, Pierre-André Senizergues vient faire du skateboard au bord de la plage. Derrière son look décontracté se cache l’un des patrons les plus brillants de Californie. Son entreprise pèse 200 millions de dollars. Pierre-André Sénizergues est aujourd’hui le PDG de la marque Etnies, chaussure de skate fétiche des adolescents. L’an dernier, il s’en est vendu 10 millions de paires dans le monde. Pourtant lorsqu’il est arrivé ici, il y a 20 ans, il n’avait pas un sou en poche. Son histoire est celle d’un gamin de la banlieue parisienne qui découvre le skate-board à l’âge de 13 ans et qui sera champion de France à plusieurs reprises. à 21 ans, il lâche son boulot d’ingénieur pour débarquer en Californie, la terre promise du skate. Après une blessure, il arrête la compétition et décide de lancer une marque de chaussures pour skateboarders. Aujourd’hui, Pierre-André Senizergues emploie 10 000 personnes à travers le monde. Ses chaussures, conçues à Los Angeles, sont fabriquées en Chine et distribuées dans 70 pays. Après le skate, Pierre-André a décidé de se mettre au surf. Pour cela, il a commencé par acheter une maison: la villa de ses rêves, à Malibu. Elle lui a coûté 10 millions de dollars. Et comme rien ne semble impossible à cet éternel adolescent, son prochain défi est de taille : construire un immense skate park au coeur de Paris. Un documentaire de Jennifer Deschamps.