00 min •
Ce docu n'a pas de note La contamination de l’air est un problème commun à toutes les entreprises. En effet, à cause de la prolifération de la pollution, les microbes et les particules fines commencent à prendre de l’ampleur. Ainsi, si auparavant le nettoyage de l’air était plutôt courant dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la santé, une grande partie des dirigeants commencent à inclure les opérations de décontaminations dans leurs budgets. Comment se déroule le concept ? Quelles sont les techniques de purification utilisées ? Focus sur les spécificités de la biocontamination à découvrir ici pour de plus amples informations sur le sujet.

Pourquoi nettoyer l’air

Les bactéries sont rarement visibles à l’œil nu. Elles se propagent généralement dans l’air avant de se déposer sur des structures fermes. La propagation et la multiplication de ces microbes posent une problématique pour la santé. L’avènement du coronavirus a accentué le recours à la purification d’air aussi bien en entreprise que chez les particuliers. Dans le secteur de l’alimentation, une contamination génère la prolifération de la moisissure et augmente les risques d’intoxications alimentaires. Elle peut aussi modifier le goût et l’apparence des produits. Les marchandises seront automatiquement mises à la poubelle ou retirées du marché, ce qui engendre des pertes considérables pour la société. La question des invasions microbiennes dans la sphère médicale et dans les laboratoires n’est plus à démontrer. Ce qui explique la nécessité d’une lutte quotidienne. Les études sur les impacts négatifs de la contamination de l’air sur la productivité des salariés ont conscientisé les dirigeants à se pencher sur ce problème. Il est prouvé que lorsque l’air est propre la motivation est décuplée.

Le processus

La méthode biologique est plus appropriée pour purifier l’air efficacement. L’utilisation d’un media dédié figure parmi les plus performants. Cette technique consiste à recourir aux UV. Il est démontré depuis des siècles que les rayons du soleil sont impératifs pour se débarrasser des microbes et des composants chimiques. Cette solution naturelle est efficace à plus de 95 %. Elle est prisée pour côté économique, écologique et compatible à tous les espaces confinés. Le dispositif est installé sur les réseaux de traitement d’air de la société. Il ne nécessite pas de modifications conséquentes ni de travaux supplémentaires pour l’installation de la structure au niveau de la structure. Les entreprises tertiaires disposent de système de traitement d’air. Dans ce cas, il est possible de les équiper de modules autonomes et de CTA. Ces appareils ont la particularité d’être peu énergivores. La mise en place d’un tel mécanisme nécessite les avis d’un professionnel. Il accompagne dans le choix de l’équipement adapté à la taille des locaux et l’activité de la société. Pour satisfaire les exigences des entreprises, les prestataires de cette technologie effectuent un audit des lieux pour déterminer ses besoins et lui offrir une installation sans impact sur l’esthétisme des lieux. Bien que les microbes soient invisibles dans la plupart des cas, il est parfois possible de les détecter par la détérioration des murs ou la présence d’odeurs nauséabondes dans la pièce.