51 min •
Avril 1600 : un bateau s’échoue sur les côtes du Japon. Il y a plusieurs survivants, néerlandais et britanniques, parmi lesquels l’Anglais William Adams. Tous protestants, ils sont vus d’un mauvais oeil par les marchands et missionnaires portugais catholiques, qui ont fait des îles japonaises leur zone d’influence. Contre toute attente, alors que les jésuites portugais conseillent au shogun local de tuer ces intrus, le shogun les épargne. William Adams apprend la langue du pays et devient rapidement un personnage important. Grâce à lui, le Japon noue des relations commerciales avec l’Angleterre et la Hollande. La confiance accordée à William Adams signe la fin du christianisme dans l’archipel : en 1614, le shogun l’interdit sur son territoire.