53 min •
3/5 (1)

Vous qui nous regardez ce reportage, il est possible que vous souffriez de surpoids ou d’obésité. Il est en tout cas certain qu’autour de vous, le surpoids soit un problème. Les derniers chiffres indiquent en effet que 42% des Suisses, presque la moitié d’entre nous, sommes affectés. Et bien sûr, la sédentarité et le télétravail dus à la pandémie n’ont rien arrangé.

L’enquête que nous vous proposons ici va plus loin que les habituels poncifs culpabilisateurs : si tu es en surpoids, c’est que tu ne bouges pas assez, que tu manges trop, que tu manques de volonté. Il y a quelques mois, un document explosif, une présentation interne au géant de l’agroalimentaire suisse Nestlé, a révélé ceci : 60% des produits fabriqués et vendus par le groupe ne sont pas bons pour la santé. Depuis plus de vingt ans, les principaux fabricants de nourriture industrielle savent qu’ils ont une lourde responsabilité dans l’explosion planétaire de l’obésité. Si vous êtes trop gros, ce n’est donc pas entièrement du fait de votre absence de volonté.

Pire, les campagnes de marketing, les produits composés pour favoriser l’addiction, visent aussi les enfants. Vous allez voir dans ce reportage signé Françoise Weilhammer et Philippe Mach les forces en présence qui empêchent les efforts pour mettre fin à cette épidémie silencieuse. Nestlé a accepté d’être mis sur le grill pour cette émission, et cela mérite d’être souligné.

Un mot encore : Nous invoquions plus haut les effets de la pandémie sur le surpoids. Selon la caisse-maladie Visana, un quart des Suisses a constaté une augmentation de poids due à la sédentarité. Une étude menée sur près de 30’000 enfants suisses, publiée à la fin 2021, constate que 17,2% des enfants et adolescents sont en surpoids. Cette catégorie est d’ailleurs sur-représentée dans les familles socialement défavorisées et issue de l’immigration.

Un reportage de Philippe Mach.