51 min •
Ce docu n'a pas de note

Son acte de décès porte la mention « suicide probable ». Marilyn Monroe s’est-elle donné la mort dans la nuit du 5 au 6 août 1962 ou a-t-elle été victime d’un assassinat ? Une passionnante enquête sur l’une des disparitions les plus mystérieuses de Hollywood.

1962. L’Amérique perd son icône blonde : Marilyn Monroe est retrouvée morte à son domicile de Los Angeles dans la nuit du 5 au 6 août. Officiellement, la star hollywoodienne a succombé à un « suicide probable », mais, si sa santé mentale était fragile, de nombreux éléments laissent penser à un meurtre : son corps sans vie est étonnement drapé, sa chambre montre des signes d’effraction, des éléments de l’enquête ont disparu… Alors, qui aurait eu intérêt à la tuer ? Son psychiatre, Ralph Greenson, qui risquait de ne plus exercer si ses probables relations sexuelles avec elle s’ébruitaient ? Le président John F. Kennedy, et son frère, Bobby Kennedy, ministre de la Justice, avec qui Marilyn Monroe entretenait une liaison ? En pleine crise des missiles à Cuba, la vedette, qui notait ses échanges avec les Kennedy dans un carnet rouge – dont nul ne sait où il se trouve – détenait des informations confidentielles qu’elle menaçait de révéler aux médias…

Précieux témoignages
Déclarations contradictoires de la gouvernante, départ à l’étranger de l’attachée de presse le lendemain du décès ou enquête policière tronquée sont autant de zones d’ombre que l’actrice allemande Florence Kasumba (Captain America: Civil War, Black Panther…) tente d’éclaircir dans ce documentaire. Aux côtés d’un médecin légiste, de biographes, de détectives privés et de criminalistes, cette dernière reconstitue heure par heure la nuit du drame et rassemble de précieux témoignages audios de proches de Marilyn Monroe ou de personnes intervenues à son domicile ce soir-là. Soixante ans après sa mort, le mystère demeure, mais la boîte 39, gardée sous scellés à l’université de Californie, contient des documents appartenant au psychiatre de la comédienne susceptibles d’apporter de nouveaux éléments à l’enquête. Elle ne pourra être ouverte qu’en 2039.

Documentaire d’Ira Beetz et Albert Knechtel disponible jusqu’au 31/08/2022.