50 min •
https://www.dailymotion.com/embed/video/x5q31yp Le 9 février 1987, 2 hommes masqués attaquent une agence de la Caisse d´épargne, à Marseille, et retiennent 22 personnes en otages. Autour de l´agence, deux groupes d´interventions rivaux, le GIPN et le RAID, et deux grands flics pour les diriger : le commissaire N’guyen Van Loc, dit « le Chinois », et le préfet Robert Broussard, le tombeur de Mesrine… Des heures durant, les braqueurs vont menacer d´exécuter leurs otages, et les policiers s´évertuer à se mettre des bâtons dans les roues. Et, pendant ce temps là, les braqueurs sortiront tranquillement par les égouts, avec 12 millions de francs de butin… Une affaire d´orgueil, en somme, qui s´achèvera devant la cour d´Assises d´Aix en Provence, 8 ans plus tard, dans un paroxysme égotique, les deux superflics se renvoyant à la figure la responsabilité de ce fiasco lamentable, jusqu´à ce que les jurés déconcertés prononcent… L’acquittement des braqueurs