00 min •
Ce docu n'a pas de note Dans la rue, dans les commerces et surtout dans les foyers, on en voit de plus en plus et elles commencent à devenir progressivement la norme : ce sont les caméras de vidéosurveillance. Jadis réservées à un usage professionnel ou à une présence sur la voie publique, elles se démocratisent et leur nombre a fortement augmenté ces dernières années. Elles occupent dorénavant une place privilégiée dans les maisons.

La technologie au service de la dissuasion

Que ce soit pour un usage à domicile, professionnel, ou sur la voie publique, il y a une forte demande de la part de la population pour la vidéoprotection. L’effet « oeil qui regarde » possède d’une part un pouvoir dissuasif indéniable et d’autre part, un pouvoir rassurant. Avec l’insécurité qui augmente, les caméras de surveillance type camera hikvision ont le vent en poupe. On trouve par exemple aujourd’hui plus de 80 000 caméras de surveillance sur la voie publique en France et ce sont plus de 10% des foyers français qui en accueillent désormais. C’est au moins autant que le nombre de systèmes d’alarme installés ! C’est donc surtout dans le domaine privé que l’usage de ces caméras explose. En effet, on cherche de plus en plus à se rassurer sur ce qu’il peut se passer chez nous en notre absence compte tenu des circonstances actuelles. Les caméras deviennent de plus en plus perfectionnées. Non seulement la qualité de l’image augmente, mais en plus elles sont dotées de technologies sonores. Ainsi, l’adjonction d’un système d’écoute et de prise de parole permet non seulement d’écouter ce qui se passe hors du champ de vision, mais elles permettent en outre de pouvoir interagir verbalement pour surprendre un éventuel acte malveillant.

Les différents type de caméras

Il existe plusieurs types de caméras qui utilisent des technologies différentes. Jadis la technologie dite analogique limitait fortement la qualité de l’image et l’accès à celle-ci. Ce n’est de nos jours plus le cas grâce à l’avènement de l’ère numérique. Ainsi, que ce soit pour un usage domestique ou professionnel, il est possible de pouvoir les coupler directement à un réseau Wi-Fi afin d’en profiter sur nos terminaux mobiles. Plus besoin donc d’être posté dans un écran dédié, tout se passe désormais sur les téléphones portables ou les tablettes.

Les caméras bullet

Utilisables autant à l’intérieur qu’à l’extérieur puisqu’elles sont étanches, elles sont reconnaissables grâce à leurs formes rectangulaires et à leurs « casquettes » qui se situent sur la partie haute de l’appareil. Au niveau de la focale, elles se déclinent en varifocal ou focal fixe. La différence entre les deux se situe au niveau du zoom. Une focale fixe ne permet pas de zoomer. A noter que certaines caméras sont en outre équipées d’un moteur permettant un zoom automatique via un logiciel dédié. L’avantage de ce type de caméra est la précision de l’image, mais l’angle de vision est limité à moins de 90°.

Les caméras bullet 180

Afin de pallier à l’angle de surveillance limité, de nouveaux modèles sont apparus sur le marché. Ceux-ci présentant plusieurs capteurs, ils offrent une zone de surveillance étendue à 180°.

Les caméras dôme

Reconnaissables de par la forme de « boule », elles ont l’avantage d’être plus esthétique car elles présentent un style plus « moderne ». En effet, elles peuvent être installées discrètement sur un faux-plafond. Elles se déclinent elles aussi en versions varifocal ou focale fixe. A noter que leurs angles de vision, contrairement aux apparences, est souvent inférieur à 90°.

Les caméras PTZ

Visuellement, elles ressemblent fortement aux caméras dôme, leurs différence se situe dans le fait qu’elles possèdent un moteur qui leurs permet de bouger à l’horizontal et un moteur qui leurs permet la même chose de manière verticale. Il est donc tout à fait possible de modifier la zone de surveillance via le logiciel dédié. Évolution logique de cette technologie, certains modèles sont équipés de détecteurs de mouvement et peuvent donc se focaliser sur la zone suspecte.

Les caméras fisheye

Dédiées aux espaces intérieurs, ces caméras se positionnent sur les faux-plafonds et permettent une surveillance à 360° du haut d’une pièce. Les avantages sont nombreux. En effet, elles permettent une surveillance totale d’une pièce sans devoir bouger, elles sont discrètes et peuvent zoomer. L’inconvénient majeur étant que l’image est « déformée », elle se présente sous une forme arrondie.