59 min •
https://www.dailymotion.com/embed/video/x69pmud Henri-Georges Clouzot, génie perfectionniste, aura su mêler grand spectacle et psychologie pour influencer, des deux côtés de l’Atlantique, des cinéastes majeurs. Quarante ans après sa mort, un intense portrait du maître du thriller et du réalisme noir, qui ne cessa d’observer les vices et les pulsions humaines. Portrait d’Henri-Georges Clouzot (1907-1977), cinéaste avant-gardiste entouré d’une légende noire. Trop populaire pour les élites, anticonformiste pour les bourgeois et bourgeois pour les anarchistes, le cinéaste du «Corbeau», de «Quai des orfèvres» et du «Salaire de la peur», observateur inlassable des pulsions et des vices, fascine par son mystère. Si l’angoisse infuse son oeuvre, elle hante aussi son enfance à Niort, entre la dépression de sa mère et une grave pleurésie qui l’enferme au sanatorium.france