50 min •
Ce docu n'a pas de note Andrea est une quinquagénaire épanouie et séduisante. Avec, son époux Flavio, elle règne sur la Tumba de Santiago qui perpétue la noblesse rêvée des esclaves. La Tumba est la mère des musiques cubaines. Les tambours de l’Afrique profonde ressuscitent la cour de France de Versailles. Quand elle ne se pavane pas en robe de cour, Suleidis se déhanche dans la rue sur des airs populaires. Longtemps réservée aux descendants des Français, la Tumba s’ouvre à tous. A Santiago comme à Guantanamo, des écoles se sont ouvertes pour enseigner aux plus jeunes les danses et les chants et pour perpétuer cette tradition centenaire, aujourd’hui menacée. Porté par le regard et la voix d’Andréa, le film de Jean Queyrat, sensuel et drôle, pénètre dans la musique Cubaine par une porte oubliée et poursuit avec bonheur l’exploration inaugurée par le Buena Vista Social Cub. Un documentaire de Jean QUEYRAT.