00 min •
Ce docu n'a pas de note


Aujourd’hui, Internet est une ressource indispensable qui s’invite partout (maison, bureau, ville, etc.). La fibre optique reste cette technologie imparable qui permet d’avoir une connexion de meilleure qualité. En cas de défaillance, la soudeuse reste l’équipement pour rétablir le bon fonctionnement de la fibre. Comment utiliser cet appareil de manière optimale ? Cet article vous laisse découvrir les étapes clés pour une bonne utilisation de la soudeuse à fibre optique.

Qu’est-ce qu’une soudeuse à fibre optique ?

Comme son nom l’indique, la soudeuse à fibre optique désigne cet appareil qui permet de réaliser la jonction définitive d’une fissure au niveau de la fibre optique. Il existe différentes méthodes pour réaliser cette action. Il s’agit de la méthode par fusion, la méthode optique ou celle par juxtaposition mécanique des deux fibres.

L’utilisation de cet appareil spécial permet de réduire de manière considérable les pertes tout en optimisant les performances de cette technologie de transfert de données. La technique de la soudure optique est tout simplement un joint qui établit la connexion entre deux fibres optiques.

Souhaitez-vous acquérir cet instrument imparable dans la réparation de la fibre optique ? Il existe un distributeur d’équipement fibre optique qui vous propose un panel d’appareils et de matériels intervenant dans la fibre optique. Qu’il s’agisse d’une soudeuse à fibre optique, d’un réflectomètre optique, d’un photomètre, etc., vous êtes certains de trouver l’accessoire ou l’équipement fibre optique dont vous avez besoin.

Les différentes catégories de soudeuses à fibre optique

Il existe sur le marché trois grandes catégories de soudeuses à fibre optique (les fibres à alignement sur les graines, les fibres à l’alignement sur les cœurs, les fibres à ruban de fibres).

Dans leur utilisation, ces différentes catégories de soudeuses optiques sont tout aussi rapides, fiables, performantes les unes que les autres. Le choix de l’une ou l’autre des technologies est fait en fonction des conditions de travail et du nombre de fibres optiques à raccorder.

Les critères clés pour bien choisir votre soudeuse à fibre optique

Avec la panoplie de modèles de soudeuses à fibre optique disponibles sur le marché, faire le choix idéal n’est pas toujours une évidence. Toutefois, il est possible d’y parvenir en se basant sur certains critères clés. Il s’agit entre autres de la définition de vos besoins, de la facilité d’utilisation et de l’autonomie de l’appareil, du rendement et de la résistance de la soudeuse et de son prix d’achat.

Tous les modèles de soudeuses à fibre optique ne sont pas capables d’effectuer des interventions sur toutes les fibres optiques. Il est donc important d’identifier vos besoins et d’adopter un appareil qui peut vous aider à intervenir sur n’importe quel type de fibre. En effet, est parfois d’avoir un appareil qui ne peut réaliser des soudures que sur un seul type de fibre optique.

Il est préférable d’opter pour un appareil maniable. D’un point de vue technique, vous avez tout à gagner. De même, en adoptant un appareil qui convient à vos besoins, vous réalisez des économies. Le respect de ces critères vous permet de choisir un appareil qui rend la fibre optique plus transparente. Il existe un autre aspect qui est généralement négligé lors de l’achat d’une soudeuse de fibre optique.

Il s’agit de l’aspect de l’autonomie. En effet, plus votre machine bénéficie d’une bonne autonomie, mieux vous effectuez des soudures importantes pendant un temps réduit. Une soudeuse résistante présente une meilleure durabilité. Lorsque vous optez pour un appareil fragile, cette dernière est susceptible à des pannes répétitives de tout genre.

Les étapes clés pour réaliser une soudure avec une soudeuse à fibre optique

Pour une utilisation optimale de votre soudeuse à fibre optique, il est important de suivre des étapes clés. Les plus importants sont la préparation du matériel, le nettoyage de la fibre, du choix du programme de soudure, de l’évaluation de la soudure.

La préparation consiste à décontaminer certains équipements indispensables comme la soudeuse elle-même, la cliveuse, la pince à dénuder, les lingettes non pelucheuses, les protections d’épissure. L’alcool isopropylique reste cet accessoire qui vous permet de nettoyer en profondeur vos différents équipements.

Au moyen de la pince à dénuder, vous dénudez la fibre sur 3 cm à 4 cm. Imprégnez les lingettes non pelucheuses avec l’alcool isopropylique pour nettoyer en profondeur la fibre. Une fois, le nettoyage effectué, il n’est plus conseillé de toucher à la fibre. Ensuite, vous placez la fibre dans la soudeuse de manière à ce que son extrémité soit dans l’alignement des électrodes de soudure et le bord de la gorge en V.

Les étapes précédentes doivent être reprises sur la deuxième fibre. Lorsque les deux fibres sont placées dans la soudeuse, il vous revient de choisir le programme de soudure en fonction du type de fibre à souder. Avant de choisir le programme de soudure, il faut d’abord fermer le capot de l’appareil et appuyer sur le bouton de démarrage de la soudure.

Une bonne utilisation de la soudeuse permet de tirer le maximum de profits de la fibre. Vu les performances de cette technologie, le gouvernement français a instauré une taxe pour financer la fibre optique.